• Une soirée au Château de Codignat

     Nous l'avions précieusement gardé dans un placard et..., nous avons bien failli l'y oublier ! Je parle du coffret-cadeau "Relais et Châteaux" offert à Philippe par l'Afobat, son employeur au CFA, à l'occasion de son départ en retraite. A deux mois de l'échéance, il a bien fallu s'activer pour chercher où nous pourrions bien aller dîner et dormir aux frais de la Princesse... Me connaissant, vous vous doutez que j'y ai pris un malin plaisir, internet aidant, et j'ai opté d'emmener Philippe avec ma belle 306 verte toute cabossée au Château de Codignat, en Auvergne.

     Carte de France Château de Codignat

    Nous arrivons au château en fin d'après-midi et nous rendons à l'accueil pour prendre possession de notre chambre. Surprise ! Nous sommes les premiers (et les seuls !) à avoir réservé car l'établissement vient en effet tout juste d'ouvrir ses portes pour la saison...

     Notre chambre est la chambre Louis XI. Elle est située au premier étage d'une des tours de ce château du XIème siècle remanié au XVème et on y accède par un petit salon.

    Montée d'escalier

    Le petit salon de l'étage

    Salon à l'étage

     C'est là !

     Moi devant la porte de la chambre Louis XI

    Avouez que c'est top ! Comme vous le voyez peut-être, la chambre est en arrondi (puisqu'elle se situe dans une tour) et la salle de bains et les wawa le sont également car ils ont été pris sur la chambre qui est très vaste comme vous pouvez le constater.

     Philippe dans la chambre 2

     La salle de bains est joliment éclairée par une fenêtre à vitraux

    en cette fin d'après-midi ensoleillée.

     Salle de bains

     Salle de bains fenêtre

     Non non, je ne vous ferai pas grâce des wawa !

    Ils sont trop kitch (un peu nouveaux riches tout de même...)

     Les-WAWA-copie-1.jpg

     Un petit tour dans le château et dans le parc pour prendre quelques photos.

     Petit salon du bas

     Petit salon du bas 2

     Nous logeons au premier étage de cette tour.

     Le château

     Le château, situé sur la commune de Bort-l'Etang, est niché dans un joli cadre de verdure.

     Le parc vu de la chambre

    La mare dans le jardin

     Les-cheveaux-copie-1.jpg

    Et si on s'asseyait un peu à cette jolie terrasse ?

     Les tables dans le jardin

    Vous vous doutez bien qu'un serveur est immédiatement venu nous demander s'il pouvait nous servir un raffraichissement ou un café... mais, au regard de la carte qu'il nous a apportée, nous avons décidé de résister à la tentation !

    Moi dans le jardin

     La tentation était grande aussi d'aller piquer une tête dans la piscine...

     Vue sur la piscine

    Enfin c'est l'heure de l'apéritif que j'ai décidé d'offrir à Philippe (avec le compte-joint, je sais : je me suis trompée de carnet ! Un acte manqué, sûrement...) En face de moi, un Banana Daïquiri (rhum, crême de banane, sucre et citron) accompagné d'amuses-bouches (carpaccio de saumon, terrine de foie-gras etc etc...)

    Cocktail

     Quant à Philippe, il a choisi un Christophe Colomb (Malibu, jus d'orange, jus d'ananas et sirop de réglisse) servi avec les mêmes amuses-bouches. Pas mal non plus à ce qu'il parait.

     Philippe et son cocktail

     Le dîner : en tête à tête puisque nous sommes les seuls clients de l'Hôtel... La salle à manger se trouve juste en dessous de notre chambre : elle est donc ronde. Vous remarquerez son plafond imitant une voute céleste : il a été peint à la main...

     La salle à manger de jour 2

     La salle à manger

     Notre forfait "Lys" nous permet de choisir dans la carte du restaurant une entrée, un plat, un fromage et un dessert. La bouteille de vin et le café sont inclus.

     La carte sur une table

     C'est Mathieu Barbet qui est le chef cuisinier de ce restaurant étoilé par le Guide Michelin 2012. Il succède à Stéphane Dupuis, Meilleur Ouvrier de France, avec lequel il avait travaillé pendant trois saisons consécutives et nous avons été ravis de sa cuisine, tant par la présentation des plats que par leur originalité et leur finesse.

     Mathieu-Barbet-Chef-cuisinier.jpg

     Une très jolie lampe à huile décore les tables.

     Bougie

     Parmi les entrées, nous avions le choix entre

     La carte des Entrées

     N'ayant pas trop envie de commencer le repas par un jarret de veau (à tort sûrement), nous avons tous les deux opté pour le foie gras d'Auvergne mi-cuit. Celui-ci est servi dans un verre et la mousse que vous voyez dégouliner du verre est une émulsion de pomme Granny Smith.

     Notre-entree-de-foie-gras.jpg

     Pour suivre, nous consultons tous les deux la carte des poissons. Philippe, toujours prudent dans ses choix, opte pour les Saint-Jacques Bretonne et moi, je teste le dos de sandre rôti aux cuisses de grenouilles.

     La carte des poissons

     Les Saint-Jacques de Philippe

     Le-plat-de-Philippe-copie-1.jpg

     mes grenouilles, bien alignées, avec leur fumet servi dans un petit verre...

     Mon plat et sa sauce

     Le serveur venant régulièrement nous demander des nouvelles de notre dîner, j'exprime ma satisfaction en ajoutant un petit commentaire sur la légèreté de cette "nouvelle cuisine", à quoi il me répond que je n'aurai sûrement plus faim à la fin du repas... Et je confirme ! En effet, entre chacun des plats, nous sont servis de délicieux "amuse-bouches".

     Quant au plateau de fromage, il m'est en fait proposé (Philippe se réserve pour le dessert vous vous en doutez) sous la forme d'une véritable table offrant un choix de produits essentiellement régionaux et fermiers : fourme d'Ambert, Salers, Cantal et Bleu voisinnent avec les fromages de chèvre. Le choix s'avère difficile, surtout que mon appétit, pourtant solide, est maintenant largement satisfait.

     Moi et la table des fromages

     Les appellations gourmandes des desserts chatouillent à l'avance nos papilles...

     La carte des desserts

    J'ai choisi de goûter le céleri branche confit et je n'ai pas regretté : un vrai délice !

     Mon dessert

     Quant au chocolat Araguani de chez Valrhona que Philippe a choisi, c'est un cru vénézuélien réputé pour avoir un arrière-goût de châtaigne. Je ne sais pas s'il l'a senti ? Admirez l'arceau en sucre...

     Le dessert de Philippe

     On pourrait se dire que le repas est terminé.

    Que nenni, après le dessert, il y a l'amuse-bouche approprié !

     Un amuse bouche

    Et avec le café, il y a aussi un petit à côté.

    Pitié : on cale !

     P1230175.JPG

    Une petit promenade digestive s'impose.

     Le château de nuit

     Retour dans notre tour (d'argent) : on trouve la chambre préparée, rideaux tirés, éclairage tamisé, bougies allumées, chaussons préparés, chocolats sur le lit. Le top quoi ! Evidemment, on est ici dans un établissement de luxe...

     Le blason encadré

      Bon : comme dit Philippe, je n'en ferais pas mon ordinaire (j'aurais bien du mal d'ailleurs...) mais... une fois de temps en temps, pourquoi pas !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :