• Un petit tour du côté de Langres

    Pendant notre séjour en Bourgogne, nous sommes allés visiter Langres. La cité fortifiée de Champagne-Ardenne n'est qu'à un tout petit peu plus d'une heure de route de Courcelles (74 kms) et le temps ensoleillé incite à la balade.

    Direction l'Est donc !

    Notre premier arrêt, à l'Office de Tourisme, est fructueux. Nous en repartons avec un plan de la ville et une adresse de coutelier.

    Vous me direz : "Mais pourquoi une adresse de coutelier ?" et je vous comprends car Nogent est en effet plus connue dans le domaine de la coutellerie... mais à l'origine c'est à Langres que cette activité est née au Moyen-Age, favorisée par l'abondance du minerai de fer, des forêts pour le combustible, la présence des cours d'eau pour la force hydraulique et du grès pour donner le tranchant de l'outil. Ce n'est qu'au XVIIème siècle que de nouvelles contraintes économiques et sociales ont fait migrer l'activité à Nogent (qui n'est qu'à une vingtaine de kilomètres de Langres).

    Nous entrons dans la ville par la Porte des Moulins : c'est l'entrée principale de la ville fortifiée entre 1642 et 1647. Elle doit son nom aux moulins qui autrefois profitaient du vent hors des fortifications. A l'origine, elle possédait une seule porte charretière et deux accès piétons mais au milieu du XIXème siècle le Génie militaire supprima les ponts-levis et transforma les accès en deux portes charretières.

    Devant elle, un buste d'Auguste Laurent, précurseur de la Chimie organique et de la théorie atomique. Bien que largement méconnu, j'ai pris la stèle en photo en souvenir de mes études : c'était ma matière préférée en faculté !

    Langres

    Cette porte est un monument à la gloire de la royauté. Le décor guerrier du fronton rappelle la victoire de la France sur l'Espagne pendant la Guerre de Trente ans mais les armoiries du souverain (c'est Louis XIII et le Cardinal de Richelieu qui dirigent le pays à cette époque) furent martelées pendant la Révolution.

    Langres

    Munis de notre plan, nous commençons notre promenade par la visite de la Tour de Navarre, l'une des plus grandes tours fortifiées d'Europe : haute de 20 mètres avec une circonférence de 30 mètres et des murs atteignant une épaisseur de 7 mètres, cet ensemble défensif Renaissance impressionne par sa massivité. Elle comporte deux salles voûtées dans lesquelles ont été percées des embrasures de tir (permettant aux archers de défendre le plateau).

    La petite tour qui la jouxte (la tour d'Orval du nom du Gouverneur qui la fit construire ultérieurement) servait à acheminer les canons au sommet de la tour de Navarre grâce à sa rampe d'artillerie en spirale.

    Langres

    La visite audio-guidée commence par la descente dans les salles voûtées et casematées de la tour de Navarre (en orange et en jaune sur la coupe ci-dessous).

    Langres

     

    Porte d'entrée de la salle basse : on voit une gargouille chargée d'évacuer l'eau de pluie.

    Langres

     De plus près, elle ferait presque peur !

     Langres

     Une installation lumineuse éclaire harmonieusement les voûtes de la salle en passant par toutes les couleurs de l'arc en ciel... Mon appareil est tombé sur le bleu.

    Langres

     La salle intermédiare : Waouuuu... !

    Langres

    Elle a dû être rehaussée de 2,50 mètres en 1515 afin d’accroître la portée des canons installés sur sa terrasse (on le voit bien sur la photo ci-dessus). Tout en ayant la même fonction, elle est plus élancée que la tour basse.

     La remontée : chacune des salles est desservie par son propre escalier.

    Langres

    Il nous reste à visiter la tour d'Orval qui jouxte la tour de Navarre : sa terrasse est desservie par une rampe d'accès en forme de spirale.

    Langres

     En bas de la rampe, on peut voir un ancien puits.

    Langres

    Langres

     De jolis culs de lampe ornent les arcatures de la voûte.

     Langres

     Langres

     Langres

     En arrivant en haut de la rampe, c'est l'émerveillement ! La salle haute qui initialement n'était pas couverte a reçu une charpente en chêne absolument superbe.

     Langres

     Langres

     Langres

     Depuis cette salle, de petites ouvertures donnent sur le camping voisin.

    Langres

    ou sur la campagne environnante

    Langres

     Ici, nous sommes sur la terrasse de la tour d'Orval avec vue sur la toiture de la tour de Navarre.

    Langres

     Tiens, quelqu'un que je connais !

    Langres

     Vue sur les remparts et la Cathédrale Saint-Mammès

     Langres

     Au sortir de la tour de Navarre, nous suivons l'itinéraire balisé qui longe les remparts et passe par tous les points remarquables de la ville. Il est aussi possible de faire la balade en petit train : le voici justement au niveau de la Porte des Terreaux.

     Langres

     La construction de cette porte est due au Génie militaire qui souhaitait éviter aux convois la traversée du centre-ville. A cet effet un boulevard de contournement fût aménagé jusqu'à la Porte des Moulins.

     Langres

     La Tour Saint-Didier est ainsi nommée à cause d'une petite statue du saint homme, évêque de Langres au IVème, située dans une niche à l'extérieur du rempart. Cette tour défendait en son temps la Porte Boulière avec laquelle elle faisait corps. Elle est remarquablement bien conservée (sa toiture a été restaurée à l'identique) et témoigne de ce que pouvaient être les tours médiévales. Sous l'ancien régime, le dernier étage servait de tribunal aux quatre capitaines chargés de maintenir l'ordre sur le chemin de ronde.

     Langres

     St Didier de Langres aurait été martyrisé par décapitation par les Vandales...

     Langres

     Peinture du Speculum Historiale (XIVème Siècle) de Vincent de Beauvais : décapitation de St Didier

     Langres

     Revenons à plus de douceur avec ces jolies fleurettes

     Langres

     Nous quittons les remparts pour nous engager dans la ville.

     Langres

     Du Couvent des Ursulines créé en 1631 (il était destiné à éduquer les jeunes filles), il ne subsiste que cette ruine de l'ancienne chapelle. Transformé en caserne en 1818, les bâtiments ont été détruits en 1974 pour faire place à une résidence...

     Langres

     Ancien hôtel du Gouverneur militaire : un Hôtel Particulier du début du XVIII ème siècle

     Langres

    Ancienne maison renaissance

     Langres

     Vue sur la Cathédrale Saint-Mammès

     Langres

     Langres

     Langres

    Le choeur

    Langres

    Langres 

    Plafond à caissons de la Chapelle de la Sainte-Croix

    Langres

    Vierge à l'enfant en albâtre (XIVème siècle) et son donateur, Guy Beaudet, évêque de Langres sous Philippe VI

    Langres 

    Un ancien jubé orné de scènes de la Passion (XVIème siècle)

    Langres 

    Détail : le portement de la croix

    Langres

     Tiens tiens, un toit en tuiles vernissées : l'art vernaculaire bourguignon n'est pas si loin d'ici...

    Langres 

    Nous arrivons sur la Place principale de la ville : la Place Diderot du nom du philosophe, auteur de l'Encyclopédie, qui y est né le 5 octobre 1713. La statue du grand homme trône au milieu de la place.

    Langres 

    Il s'agit d'une oeuvre d'Auguste Bartholdi (1884) destinée à commémorer le centenaire de la mort de l'écrivain. Son bronze a été nettoyé en 2008.

    Plus vrai que nature : j'adore !

     Langres 

    C'est dans l'ancien collège des Jésuites (rebaptisé Collège Diderot) que ce dernier a fait ses études.

    Langres

    A droite du portail du collège, la Chapelle à la façade baroque.

    Langres

    Allégorie de l'Instruction

     Langres 

    Le fronton de la chapelle est orné de nuées et de rayons où apparaissent des têtes d'angelots. Le tout est couronné de pots à feu.

    Langres 

    Nous voici arrivés à la coutellerie : en fait, il s'agit d'une très belle droguerie, une vraie caverne d'Ali Baba. J'y ai acheté un couteau à fromages !

     Langres 

    Saviez-vous que le père de Denis Diderot, Didier, était maître coutelier (il était réputé pour ses instruments chirurgicaux) ainsi que son grand-père ? Ce dernier, également prénommé Denis, était coutelier et fils de coutelier et avait épousé Nicole Béligné de la célèbre maison Béligné (couteliers de père en fils à Langres de puis 1610). C'est d'ailleurs toujours la même famille qui dirige cette entreprise nogentaise.

    Une tradition dans la région comme je vous l'ai déjà dit.

     Avant de rejoindre la Porte des Moulins et notre voiture, un coup d'oeil à l'ancienne chapelle des oratoriens transformée en théâtre en 1838 (le fronton est orné de masques, de partitions et d'instruments de musique). L'actuel théâtre peut contenir 250 spectateurs.

    Langres

    Saviez-vous que Langres a été élue en 2014 au troisième rang dans l'émission "Le monument préféré des français" ? La preuve en images.

    Une ville où il beaucoup de choses à découvrir... Sympa !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :