• Randonnée à Gif et visite de la maison de Foujita

    Encore une très belle randonnée avec Jacqueline, du côté de Gif-sur-Yvette cette fois-ci.

    Et c'est parti pour la journée, ensoleillée comme vous le voyez.

    Une très belle nature encore aujourd'hui avec des fleurs...

    et des chevaux

    Ca monte, ça descend, de vraies montagnes russes : l'économie d'un billet d'avion !

    Au passage, des petites gâteries pour ce joli cheval

    une photo de Maryannick...

    Jolie maison

    Un kilomètre à pied, ça use, ça use...

    Iris sauvages

    Nous voici arrivés à Villiers-le-Bâcle où nous sommes venus visiter la maison de Foujita.

     

    En face de la maison, des panneaux publicitaires

    L'une des signatures qu'utilisait le peintre : un coeur muni d'ailes...

    La maison ci-dessous n'est pas celle du peintre mais l'ancien presbytère qui sert à l'accueil du public. Les tentes que vous voyez ont été installées en prévision de la Nuit des Musées. 

     

    Nous assistons d'abord à un petit film sur la vie du peintre (cliquez sur le lien).

     

    Foujita était un dandy : il arborait une coupe de cheveux très particulière (une coupe au bol !), des lunettes toutes rondes et une petite moustache en forme de M... 

     

    Autoportrait au chat (1926)

     

    Puis, c'est la visite guidée (et gratuite : il paraît que ça ne devrait pas durer...) de la maison située dans un joli parc.

     

     

    Les volets de l'atelier de Foujita, au deuxième étage restent toujours fermés pour préserver les oeuvres du peintre de la dégradation due à la lumière du jour. Au rez-de-chaussée se trouvent la cuisine et la salle-à-manger du couple, au premier étage, le salon et la chambre.

     

    Les photos sont interdites dans la maison.

    J'ai réussi à en trouver sur le net sauf celles de la cuisine qui est pourtant émouvante à visiter et très datée 1960 avec ses placards en formica, ses robots modernes pour l'époque, un curieux appareil à couper la glace importé du Japon, mais aussi ses vieux moulins à café, et ses séries de casseroles en aluminium.

    Photo tirée du livre : Foujita, le maître du trait par Anne Le Diberder

    Randonnée autour de Gif et visite de la maison de Foujita

    Foujita a aussi décoré la crédence de l'évier de carreaux de Delft (pour certains originaux mais pour d'autres c'était juste un papier "Vénilla" collé sur des carreaux blancs !)

    Photo tirée du livre d'Anne Le Diberder

    Randonnée autour de Gif et visite de la maison de Foujita

    Le peintre aimait beaucoup les ferronneries, qui viennent d'Espagne, utilitaires et décoratives à la fois (Photo tirée du livre d'Anne Le Diberder)

    Randonnée autour de Gif et visite de la maison de Foujita

    Nous sommes ici dans la salle-à-manger au niveau des anciennes caves de la maison. Foujita l'a beaucoup transformée lors de son achat en 1960.

     

    Les assiettes ont été fabriquées et décorées par Foujita et les armoires sont en bois massif. 

     

    Au premier étage (en réalité un RDC donnant sur la rue), le salon : on y voit l'escalier montant à l'atelier, un manteau et un chapeau sont accrochés à une patère comme si le peintre allait rentrer d'un instant à l'autre.

    La cheminée a été décorée par Fujita.

     

    La photo le montre mal mais le canapé est ultra moderne pour l'époque.

    La chambre du couple, seule et unique chambre de la maison, donne sur le salon par l'intermédiaire d'une grande baie : Foujita a ainsi donné à sa maison un "petit air" de maison japonaise, sans cloisons. De beaux paravents, décorés au pochoir ou avec des figurines en métal repoussé, exécutés par le peintre, permettent d'obtenir l'intimité nécessaire à ce lieu. 

    La chambre du couple (Photo tirée du livre d'Anne Le Diberder)

    Randonnée autour de Gif et visite de la maison de Foujita

    L'atelier du peintre est resté dans l'état où il l'a laissé : outre les nombreux pinceaux, les brosses, les pots de pigments et les pastels, on y trouve la machine-à-coudre Singer qu'il utilisait pour créer ses kimonos. 

    Sa blouse est restée posée sur sa chaise...

    Sur le mur du fond, un travail préparatoire à la fresque destinée à décorer la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix à Reims où il a été enterré en compagnie de sa dernière épouse, Kimiyo.

     A l'embrasure d'une fenêtre, Foujita a dessiné sa maison et inscrit la date à laquelle il l'avait achetée : émouvant... (Photo tirée du livre d'Anne Le Diberder)

    Randonnée autour de Gif et visite de la maison de Foujita

    Voici une photo de la chapelle

    Celle-ci est ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 14 à 18 heures du 1er mai au 31 octobre.

     

    La nourriture de l'esprit, c'est très bien... mais un bon petit pique-nique dans la jardin, c'est pas mal non plus ! 

     

    surtout quand on a autant de confort... 

     

     

    Nous quittons Villiers-le-Bâcle. 

     

    Une sacrée descente qui nécessite une rampe... 

    On frêne des quatre fers, n'est-ce pas les filles...

     

    Il faut toujours un dernier, n'est-ce pas Jacqueline !

     

    C'est l'heure du casse-croûte apparemment...

    C'est la dernière grimpette, a promis Jacqueline, mais... elle est raide celle-là !

    Retour à Gif et à la civilisation

    Je ne peux hélas pas vous envoyer le parfum...

    Merci beaucoup Jacqueline


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :