• 2 mois d'un travail acharné et un très beau résultat
    pour ce projet d'école sur l'Afrique.

    A vous de juger !

    Tandis que les enfants des 7 classes se produisent dans le préau accompagnés par la troupe "Africatilles", les parents visitent l'exposition des travaux des enfants.

    Marianne et l'intervenante "terre" affichent les oeuvres de leurs élèves.

    Josée devant mon panneau d'affichage.


    Avec Soraya, Davy et Nathalie, mes collègues et néanmoins amies.
    Eh oui, ce n'est pas toujours incompatible...

    Elsa habille Ambre et Romane.
     
     
     
    Je vous salue-lu, je vous salue-lu !
    Comment allez ? Comment allez ?
    Vous vous vous, vous vous vous !

    Moi je vais très bien !

     

      A borongo ma boro ma yé... Yala, yala yala...

    (dialecte guinéen d'où est issu Mohamed Dabo le danseur du groupe Africatilles)

     Contente mais crevée !!!

    votre commentaire
  • Pour pouvoir préparer des rochers congolais dignes de ce nom,
    il est indispensable de disposer d'une bonne matière première.

    Il faut donc ne rien négliger...


    1) Prendre un billet d'avion pour Kinshasa à 1591 euros TTC
    (en classe "je prends tous les risques")
    ou à 6187 euros TTC
    (en classe "je fais des affaires" avec le champagne et tout le tintouin)...

    Vous ne me croyez pas ? Si, si : j'ai vérifié !

    2) S'entourer d'amis sympas pour aller sur le marché
    acheter une noix de coco.
    Ca, ça ne devrait pas poser de problème (j'ai vérifié au départ de Roissy !)



     
     
    3) Ne pas la manger en route...
    et ne pas se la faire piquer à l'aéroport par les agents des douanes
    sous prétexte de vérification des documents officiels !

    (Paraît qu'il faut faire gaffe là-bas...)

    4) Attendre patiemment jusqu'au mardi soir le retour de sa cuisinière préférée
    qui sait, à ses heures, mijoter de bons petits plats !

    Allez, j'arrête de blaguer : voici la recette des rochers congolais
    que nous dégusterons ensemble au retour de Philippe de la RDC.


    Ingrédients :

    250g de sucre en poudre
    250g de noix de coco en poudre
    3 blancs d'oeufs
    + 1 pincée de PP pour le fun ! (*)


    La recette :

    Dans un saladier, au bain-marie, fouettez les blancs d'oeufs avec le sucre

    jusqu'à ce que la neige soit lisse et brillante.

    Incorporez la noix de coco

    sans oublier la pincée de PP...

     Faites chauffer le four à 130° (thermostat 2).

    Mettez un papier sulfurisé sur la plaque du four. Avec une petite cuillère,

    faites des petits tas en pyramide. Enfournez la plaque 30 min.
    Ils doivent être à peine colorés dessus et moelleux dedans.

    À la sortie du four, posez les rochers avec la feuille de papier sulfurisé

    sur une surface froide et mouillée.

     2 ou 3 min plus tard, ils se décolleront tout seuls.

     

    Bon voyage Philippe !

    (*) PP : Un très bon copain retrouvé 30 ans après et qui n'a pas pris une ride.


    votre commentaire
  •   La journée internationale des droits de la femme

    est célébrée chaque année le 8 mars et trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXème siècle en Europe et aux Etats-Unis, réclamant de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

     Elle a été officialisée par les Nations Unies en 1977 invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.

    Un petit rappel sur l'historique de cette date

    La création d’une « Journée internationale des droits de la femme » a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la 2ème Conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, Directrice de la revue allemande Die Gleichheit (L’égalité), qu’elle a fondée en 1890.

     Elle s’inscrivait alors dans une perspective révolutionnaire.

     Dès 1911, des manifestations sont organisées en Autriche-Hongrie, au Danemark, en Suisse, en Allemagne, puis les années suivantes en France, aux Pays-Bas, en Russie et en Suède. La date n’est tout d’abord pas fixe, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met définitivement en place. Après 1945, la Journée internationale des droits de la femme devient une tradition dans le monde entier.

     Une rumeur veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrièresaméricaines du textile en 1857 durement réprimée par la police. Celles-ci réclament la journée de 10 heures, l'augmentation des salaires, l'égalité entre hommes et femmes à travail égal, la création de crèches et le respect de leur dignité.

     En fait, on ne retrouve nulle trace de cet événement dans la presse de l'époque. Il s'agit sûrement hommage à Clara Zetkin, 1857 étant son année de naissance.

    La Journée internationale des droits de la femme est maintenant reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, et en France en 1982.

     Résultat des courses : c'est pas gagné pour tout le monde !

     

    Mais il y a pire ailleurs...


    votre commentaire
  • Un peu de douceur dans un monde de brutes...
    Ce n'est pas moi qui le dit : c'est écrit sur le site
    des "Français Volants", l'équipe de Hockey sur glace de Paris.

    En effet, pour la Saint-Valentin (Oui, je sais : je suis en retard d'une semaine !),
    nous sommes allés assister à un match de hockey sur glace à la Patinoire de Bercy.

    Nous supportions activement l'équipe de Paris, bien sûr,

      qui se battait contre les Strasbourgeois du Bas-Rhin.

    Nous avons été très impressionés par les carrures des joueurs...
    ainsi que par leurs accoutrements !

    Voici le gardien de but des "Français Volants".

    Bon d'accord : la couleur du maillot n'est pas top...


     
     
    De l'autre côté, chez les "invités", le défenseur est plus élégant...


    mais moins performant...

    4-0 pour les "Français Volants"
    !
     

    La partie se déroule en 3 tiers-temps de 20 minutes chacun.

    Pendant les entr'actes, une surfaceuse rend à la glace son aspect brillant
    pendant que l'on vend des billets de loterie à l'occasion de la Saint-Valentin...
     

     
     
    Un peu de douceur dans un monde de brutes...

    Au fait, pourquoi ce nom de "Français Volants" ?

    Le club est crée en 1933 par Jacques Lacarrière après la disparition des sections hockey du Racing Club de France et du Stade Français.

     Le nom provient du surnom donné par les britanniques, "flying frenchmen" aux sélections françaises venues jouer à Londres en avion.


    votre commentaire
  • En surfant sur le net...
    plusieurs films intéressants issus
    de l'engouement des parisiens pour le Vélib !

     
    Un Vélo nommé désir
    de Jérémy B 

     
     

    Hymne du vélib
    de Florent Nouvel



    Il y en a qui sont forts tout de même !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique