• Les contrebasses font leur cinéma !

    Pour clore ce week-end, je suis allée au Marché Saint-Germain écouter une formation de... cinquante contrebassistes !

    Situé, comme son nom l'indique, dans le quartier Saint-Germain, ce marché couvert attire l’œil par ses jolies arcades en pierre. A l’intérieur, une vingtaine de commerçants de produits alimentaires mais également des boutiques de vêtements de marques.

    C'est chic et branché, comme le quartier !

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Mais..., me direz-vous, il s'agit d'un marché, pas d'une salle de spectacle ! Mais si, vous répondrai-je : il s'y trouve aussi un auditorium (le MPAA : Maison des Pratiques Artistiques Amateurs), établissement culturel de la Ville de Paris qui a pour mission le développement et la valorisation des pratiques artistiques en amateur dans le domaine de la danse, du théâtre et de la musique.

    L'orchestre, donc composé d'amateurs, est dirigé par une jeune et jolie chef : Emilie Postel-Vinay.
    Ayant obtenu un Premier Prix de contrebasse à l'Ecole de Musique de Blois, celle-ci enseigne cet instrument et a même publié une méthode de Contrebasse.

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Sur un air de chabadadada, les contrebasses chantent et dansent sous la pluie, tutoient les étoiles au cours d’une odyssée périlleuse, d'une Grande Vadrouille, et d'une Mission (presque) impossible : sans crainte d’une Arnaque, elles croisent un Parrain, un Oncle, des Copains, un Bon, une Brute et même un Truand, et aussi Jules, Jim, James (Bond), Indiana Jones, et un Pirate lors d’une escale aux Caraïbes… Les contrebasses, après avoir pris un Thé pour deux et esquissé une élégante sarabande en compagnie de Barry Lindon au Bagdad Café, reprennent la route, accompagnées de tout un bataillon d’Eléphants, d’une Panthère Rose et d’Aristochats amoureux de jazz…

    Vous l'aurez compris à la lecture de ce texte qui, vous vous en doutez, n'est pas de moi : les musiques de film sont nombreuses et variées !

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Les affiches des films sont projetées sur un écran comme ici celle de "Mon Oncle" de Tati.

    Les contrebasses font leur cinéma !

    ou celle de "Un homme et une femme" de Lelouche

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Parmi les musiciens, une quinzaine d'ados ou même de jeunes enfants : les familles sont venues nombreuses assister au concert de leur progéniture se produisant sur scène si bien que la salle est pleine à craquer. Malheureusement, la climatisation est en panne... Dur dur, la chaleur !

    Emilie Postel-Vinay reçoit une rose de la part d'une jeune instrumentiste.

    Les contrebasses font leur cinéma !

    Le "bis" de la fin m'a permis d'enregistrer la musique de "Stars Wars".

    Une fin d'après-midi agréable


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :