• La Bulgarie de Maria - de Devin à Plovdiv

     ☻ Episode précédent : ICI ☻

    Aujourd'hui, nous partons pour Kardjali, à 140 kms de Devin. Notre but est la visite des sites thraces de Perperikon et de Tatoul (sites datant de - 4000 ans avant JC). La Thrace était une région de la péninsule balkanique englobant une partie de la Grèce, de la Bulgarie et de la Turquie. Selon la mythologie grecque, le Dieu Dionysos et le héros Orphée en seraient originaires.

    En route, nous faisons un arrêt dans le village de Shiroka Laka aux toits de lauzes.

     Jour 7 - Village 7

     Jour 7 - Village 4

     Dans une rue, un habitant prépare ses poivrons pour l'hiver.

     Jour 7 - Village 3

     Tiens, un drôle d'autochtone !

     Jour 7 - Village 8

     Quelques boutiques de souvenirs avec poteries, tapis et cloches

     Jour 7 - Village 13

     Va-t-elle se laisser tenter ? se demande Philippe avec inquiétude. Non, ce ne sera pas pour cette fois.

     Jour 7 - Village 12

     Maria a mis aujourd'hui un pantalon très large et coloré car nous allons dans une région très musulmane où c'est le costume traditionnel des femmes (c'était, devrais-je dire, car les coutumes se perdent ici aussi). Très seyant avec son foulard de couleur ! En fait, nous verrons quelques femmes habillées ainsi mais il est difficile de les photographier au risque de leur déplaire...

     Jour 7 - Maria en costume local

     Les "demoiselles" telles qu'on les voyait autrefois dans nos campagnes.

     Jour 7 - Vilage 17

     Nous voilà arrivés à Perperikon. C'est là-haut que l'on doit monter !

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 1

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 2

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 4

     Impressionnant, non, cet escalier de pierre ?

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 5

    Joseph   aide gentiment Annie qui s'est fait mal à une cheville dans la grotte de Iagodina  la veille mais qui ne veut rien perdre de son voyage...

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 6

     Nous voilà arrivés : nous allons pouvoir découvrir les restes du gigantesque palais-sanctuaire d'un souverain thrace, l'un des plus anciens monuments mégalithiques jamais mis à jour. Il a été découvert en 2002 et est toujours en cours de fouilles : il va falloir déboiser toute la colline, un travail de romain dirait-on chez nous.

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 9

     Une guide locale nous accompagne pour cette visite. Elle nous montre ici le trône du souverain et Cotse, notre chauffeur, qui a la carrure adéquate vous l'aurez remarqué, en prend possession avec le sourire.

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 10

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 11

     Les tombes des personnages importants de la cité

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 13

     Encore un peu de gymnastique

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 15

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 16 Maria

     Voici le grand autel des sacrifices du temple dédié à Dionysos

     Jour 7 - Kardjali -Perperikon 19

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 21

     Vous voyez cet orifice dans la pierre ?

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 24

     Il s'agit d'un barbecue antique à deux foyers...

     Jour 7 - Kardjali - perperikon 25

     Jour 7 - Kardjali - Perperikon 27

    Nous enchaînons cette visite avec celle du site de Tatoul, un autre site thrace. Les maisons du village ont été faites avec les pierres du site...

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 2

     Comme partout en Bulgarie, des points d'eau un peu partout.

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 3

     Le site est protégé par un toit en tôle ondulée pour le mettre à l'abri des intempéries.

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 4

     Le panneau qui présente le site (en bulgare et en anglais) indique qu'il s'agit du site d'un ancien sanctuaire payen. Le bloc monolithique abrite deux tombes. Certains archéologues parlent du sanctuaire dédié au culte d'Orphée.

    Depuis le site, la vue est très dégagée sur les collines environnantes où l'automne a commencé à s'installer. Dommage qu'il manque un poil de soleil...

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 6 bis

     André a pris une position très stratégique pour écouter notre guide.

     Jour 7 - Kardjali -Site de Tatoul 7 André

     Gilbert s'apprête à photographier le tombeau supposé d'Orphée.

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 8

     Jour 7 - Kardjali - Site de Tatoul 9

    Nous rejoignons ensuite le car qui nous ramène à Kardjali où nous devons loger ce soir. A l'entrée de la ville, une sculpture évoque la lyre légendaire d'Orphée.

     Jour 7 - Kardjali la lyre d'Orphée

      Petit rappel mythologique 

     Orphée avait depuis son enfance de grandes dispositions pour la musique à tel point qu'Apollon lui fit don d'une lyre à sept cordes. Par sa musique, non seulement il attendrissait les bêtes féroces mais il charmait aussi les arbres et les rochers au point qu'ils se déplaçaient pour le suivre et l'écouter.

    Il épousa la très belle Eurydice et s'installa en Thrace pour régner sur le peuple des Cicones. Le couple y vécut très heureux.

     Un jour, dans la vallée du fleuve Pénée, Eurydice refusa les avances d’un dieu champêtre nommé Aristée qui se mit à la pourchasser. Lors de sa fuite, elle posa malencontreusement son pied nu sur un serpent venimeux caché dans l'herbe drue qui la mordit à la cheville. Terrassée par le poisson foudroyant, la malheureuse Eurydice s'écroula sur l'herbe tendre. En vain Orphée employa le suc bienfaisant des plantes pour détruire l'effet du poison mais rien n'y fit et Eurydice mourut.

     Orphée, inconsolable, vit que tout était perdu et prit la décision d'aller chercher Eurydice dans le royaume d'Hadès. A son arrivée dans le royaume des morts, non seulement il charma le passeur Charon, le chien Cerbère et les trois Juges des Morts par sa musique et il adoucit à tel point l'insensible Hadès et son épouse Perséphone qu'il obtint la permission de ramener Eurydice dans le monde des vivants. Hadès n'y mit qu'une seule condition : Orphée ne devait pas se retourner jusqu'à ce qu'Eurydice soit revenue sous la lumière du soleil.

     Eurydice suivit Orphée dans le sombre passage, guidée par la musique de sa lyre, mais lorsqu'il revit poindre à nouveau la lumière du jour, et comme il n'entendait aucun bruit, il se retourna pour voir si elle était toujours derrière lui et ainsi la perdit pour toujours.

     Une bien belle histoire, non ?

     Nous dînons dans un très joli restaurant d'un dîner absolument royal.

     Jour 7 - Kardjali - Restaurant du soir 7

     L'ambiance est à la gaîté comme vous pouvez le constater.

     Jour 7 - Kardjali - Restaurant du soir 2

     Ces récipients que vous voyez sur la table sont vendus sur les marchés : ils sont en terre cuite et vont au four. On y prépare des plats mijotés.

     Jour 7 - Kardjali - Restaurant du soir 3

     Nous passons la nuit dans un monastère et le lendemain matin nous y découvrons des lieux absolument enchanteurs. Le monastère de la Dormition de la Vierge a été construit dans les années 2000. C'est un vrai hâvre de paix au coeur d'une ville de 70.000 habitants.

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 0 - Dormition de la Vierge

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 3

     La galerie des chambres (le monastère fait office de maison d'hôtes.)

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 1

     Dans les églises et les monastères, il y a toujours des petites dames qui balaient le sol pour qu'il soit immaculé : à l'approche de l'automne, elles ont du pain sur la planche...

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 8

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 11

     L'intérieur de l'église

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 9

     Les icônes sont souvent recouvertes de plaques de métal argenté : ce sont des dons des fidèles.

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 10

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 4

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 5

     Jour 8 - Monastère de Kardjali 13

     Ce matin, nous prenons la route de Plovdiv, la deuxième ville du pays avec un peu plus de 500.000 habitants : une ville qui a beaucoup de charme comme vous allez le voir.

     Jour 8 - Sur la route de Plovdiv 2

     Sur la route, encore des charrettes

     Jour 8 - Sur la route de Plovdiv 5

     Jour 8 - Sur la route de Plovdiv 6

     En route, nous nous arrêtons à Assenovgrad pour voir la forteresse d'Assen. Vous voyez comme le bulgare est simple : Assenov-grad, la ville d'Assen !

     Jour 8 - Forteresse d'Assen 1

     Et c'est reparti pour la grimpette : décidément, Philippe qui avait peur de ne pas faire assez de randonnées... Dans ce voyage, nous en avons presque tous les jours !

     Jour 8 - Forteresse d'Assen 2

     Le rôle de la forteresse était de surveiller tout mouvement de personnes et de troupes sur le chemin des Rhodopes qui menait vers l'empire Byzantin. Rappelez-vous : la domination de la Bulgarie par l'empire byzantin pendant 170 ans au XIIIème siècle...

     Jour 8 - Forteresse d'Assen 3

     La ville d'Assenovgrad vue depuis la forteresse Maria nous signale qu'elle est spécialisée dans la fabrication des robes de mariées.

     Jour 8 - Forteresse d'Assen - Vue sur Assenovgrad

     L'église "Sainte Marie de Pétritch", qui date du XIIème siècle, est le bâtiment le mieux conservé de cet ensemble architectural. Malheureusement, elle est fermée actuellement. 

     Jour 8 - Forteresse d'Assen et Eglise Sainte Marie de Petri

     Nous continuons notre route pour rejoindre le monastère de Batchkovo qui est le second plus grand monastère de Bulgarie après celui de Rila. C'est un sanctuaire fondé il y a presque un millénaire, en 1083, par les frères   Grégoire et Abazi Bakouriani, voïvodes d'origine géorgienne en cette époque d'occupation byzantine.

     Jour 8 - Monastère de Batcvhkovo - Entrée

     L'église actuelle date du XVIIème siècle.

     Jour 8 - Monastère de Batchkovo - ensemble

     Sur l'un des murs, dans la cour du monastère, un panorama sous forme de fresque.

     Batchkovo - panorama

     Une autre fresque spécialement fine : celle des diables tirant les damné(e)s vers l'enfer.

     Jour 8 - Batchkovo enfer internet

     Le réfectoire des moines est magnifique lui aussi bien qu'il souffre de l'humidité auxquels les murs sont soumis.

     Jour 8 - Monastère de Batchkovo - le réfectoire

     Jour 8 - Batchkovo réfectoire internet

     La vierge assise (détail du mur du réfectoire)

     Jour 8 - Monastère de Batchkovo - Fresque

     Détail du plafond du réfectoire : l'arbre de Jessé, autrement dit l'arbre généalogique présumé du Christ à partir de Jessé, le père du Roi David.

     Jour 8 - Batchkovo arbre de Jessé internet

     Nous arrivons à Plovdiv en fin d'après-midi et prenons possession de nos chambres, réservées à l'Hôtel Métropole, un grand hôtel moderne proche du centre ville.

     Jour 8 - Plovdiv - L'Hôtel Métropole

    De notre chambre, la vue donne sur des immeubles sans grand caracère construits à l'époque soviétique.

     Jour 8 (- Plovdiv - L'Hôtel Métropole 3

    Nous  prenons ensuite la direction du centre en passant par le pont couvert traversant la Maritsa (vous savez : la rivière qu'a chantée Sylvie Vartan en 1968).

    Jour 8 - Plovdiv - Pont couvert

     Jour 8 - Plovdiv - La Maritza

     Cheminant au hasard des rues, nous parvenons bientôt au centre.

     Jour 9 - Plovdiv - Vigne vierge à travers la rue

      Les vestiges du stade antique construit sous le règne de Marc Aurèle (161-180) se dressent sur la place Dzhumaya à côté de la Mosquée du même nom. La majeure partie de cet immense colisée de 190 m de long sur 30 m de large, pouvant accueillir 30 000 spectateurs, s’étend hélas sous des constructions ultérieures, ce qui a interdit de le dégager complétement. Les quelques rangées de gradins et la porte voûtée que l’on aperçoit permettent de se faire une idée de ce à quoi pouvait ressembler cet imposant édifice.

     Jour 8 - Plovdiv - La Mosquée Dzhumaya et le stade

     Jour 8 - Plovdiv - Les gradins du stade

    Une photographe fait les photos d'un jeune couple qui va convoler : joli cadre ! Nous sommes en effet au début du week-end et nous verrons pas mal de mariées.

     Jour 8 - Plovdiv - Mariés sur les marches du stade

     Un élégant immeuble surplombe le stade.

     Jour 8 - Plovdiv - Bel immeuble vu du stade

     Le minaret de la Mosquée Dzhumaya est élégant et l'intérieur est richement décoré.

     Jour 9 - Plovdiv - La Mosquée Dzumaya

    Jour 9 - Plovdiv - Mosquée intérieur 2

     La tribune réservée aux femmes au fond de la salle de prière.

     Jour 9 - Plovdiv - Mosquée intérieur 5

     Comme dans toutes les villes bulgares, le centre ville consiste en une rue piétonnière se terminant par une construction de l'époque soviétique. La rue piétonnière de Plovdiv est Knyaz Alexandar I qui démarre à la place Dzhumaya : à cette heure de la soirée, elle est très fréquentée.

     Jour 8 - Plovdiv - La grande rue Knyaz Alexandari

     Jour 8 - Plovdiv - La rue piétonne 2

     Au centre de la rue, on trouve une galerie marchande que garde un atlante impressionnant. En prenant l'escalator jusqu'au sous-sol, on peut voir une autre partie des gradins du stade.

     Jour 8 - Plovdiv - Galerie de l'Atlante

    Jour 8 - Plovdiv - Sous sol de la Galerie de l'Atlante

     Un peu plus loin, une curieuse sculpture : celle de Miljo, un habitant maintenant décédé de Plovdiv qui a été immortalisé dans cette position car il était très à l'écoute des gens...

     Jour 8 - Plovdiv - Miljo est à 'lécoute

     Tout au long de la rue, de jolis immeubles avec un petit air viennois : normal, ils ont été construits sous le règne de Ferdinand de Saxe-Cobourg (Ferdinant Ier) qui était né à Vienne.

     Jour 8 - Plovdiv - Immeubles 2

     Jour 8 - Plovdiv - Immeubles 3

     L'ancien théâtre dramatique aurait besoin d'un petit lifting...

     Jour 9 - Plovdiv - L'ancien théâtre dramtique

     Une élégante promenade, n'est-ce pas ?

     Jour 9 - Plovdiv - La rue piétonne Knyaz Alexandari

    Jour 8 - Plovdiv - Immeubles 4

    A l'extrémité de Knyaz Alexander I se trouve le bâtiment "soviétique" de La Poste.

    No comment !

     Jour 8 - Plovdiv - Place de la poste

     Le soir, nous dînons à l'Hôtel. La table est déjà dressée et, comme d'habitude, nous sommes presque les seuls dans la salle de restaurant. On ne va pas s'en plaindre !

     Jour 8 - Plovdiv - La table du dîner au Métropole

     Jour 8 - Plovdiv - Dîner au Métropole

     ☻Suite ICI ☻ 


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :